La calligraphie japonaise selon Keiko Yokoyama

Dans l’art japonais, la calligraphie japonaise est appelée « Shodô », la voie de l’écriture.

Keiko Yokoyama est issue d’une famille de calligraphes qui, dès son plus jeune âge, lui a donné l’occasion d’apprendre cet art du Japon, proche d’autres disciplines telles que la peinture japonaise (sumi-e) ou l’estampe.

Depuis son arrivée en France, elle donne des cours de calligraphie à Nice ainsi que des stages dans la France entière.

Issues d’un long apprentissage, ses oeuvres sont le témoignage d’une authentique tradition japonaise qu’elle a su mettre à la portée des occidentaux.

L’ « alphabet » japonais se compose de kanji, ramenés de Chine, et de kana – l’écriture phonétique. Au même titre que les autres formes d’écriture (calligraphie chinoise, arabe, tibétaine, latine, gothique…), les oeuvres ont une véritable influence sur l’ambiance des lieux et sur les personnes qui y vivent.

Calligraphies japonaises, prénoms calligraphiés, sceaux…

La calligraphe Keiko Yokoyama vous présente ses créations et répond à chaque demande particulière, si vous souhaitez par exemple afficher un poème ou un caractère japonais pour la déco de votre maison ou dans votre dojo d’arts martiaux, offrir un prénom calligraphié à un proche, ou encore si vous recherchez pour un tatouage une calligraphie japonaise comme modèle.

Auteur de plusieurs ouvrages, elle offre comme support aux élèves des modèles pour les aider à apprendre cet art.

Elle est par ailleurs spécialiste dans la création de sceaux japonais, nécessaires pour signer les oeuvres calligraphiées.

Si enfin vous souhaitez la traduction japonaise de l’écriture calligraphique figurant sur une oeuvre, elle vous propose une analyse complète des kanji qui y figurent.